Je m’en fous combien tu vas me payer!

Ce qui suit est basé sur deux principes fondamentaux :

 

–       Faire ce qu’on aime dans la vie

–       Être heureux

 

Si ta vision de la vie ne tourne pas autour de ça, tu risques de ne pas être d’accord avec moi. Mais si tu lis ce qui suit, ça risque de t’inspirer.

 

À toi de choisir.

 

Disons qu’on est actif 15 heures par jour (de 7 à 22h). Cela fait un total de 105 heures par semaine. Tu travailles 40 heures (sans compter le déplacement et le overtime à la maison. Le ratio est de 38% (incluant la fin de semaine). Tu travailles 38% de ta vie.

 

Si je t’invitais à faire une activité extra plate…par exemple regarder un film noir et blanc, muet…le samedi…pendant 6 heures (38% de ta journée), tu serais partant? Probablement pas.

 

Pourquoi accepterais-tu alors de donner ce 38% (ou +) à un employeur qui a probablement comme seul objectif de squeezer tout le jus que t’as en toi. Tant pis pour toi si t’as plus aucune énergie pour profiter de ton 62% (duquel il ne reste pas tant que ça si on enlève les déplacements, les tâches quotidiennes, etc.).

 

Tu comprends mon point.

 

Dès mon plus jeune âge, j’ai toujours tenté de suivre ma passion. Faire ce qui me procurait du plaisir, peut importe ce que c’était. Bien sûr, c’est plus simple de le faire à 18 ans qu’à 25 ou encore plus à 45 ans. Mais l’objectif reste toujours de le faire, à jamais.

 

Et c’est possible. Si tu le veux.

c35bf80de74ad14083f5f4a3eb6a7615

Une fois que tu l’as décidé, c’est simple, car ce que tu veux ce n’est plus nécessairement la stabilité et la sécurité d’emploi, mais les expériences de vie, l’apprentissage continu et l’accomplissement de ta passion. Et au delà de tout ça – être heureux.

 

Il suffit de mettre au clair tes principes fondamentaux et d’établir ton sens de priorités.

 

Il faut que tu renforces ta motivation, car probablement la plupart des gens autour de toi vont tenter, même inconsciemment de te faire virer de bord. Tu vas voir ton ami qui vient de s’acheter la voiture de l’année, de signer les papiers de son nouveau condo… Ça va être très tentant. Tu risques à plusieurs fois remettre en question ta décision.

 402274_10151167895580184_527870183_22183707_700659476_n

« There’s no destination. The journey is all that there is, and it can be very, very joyful. » Srikumar Rao

 

Plus concrètement maintenant. À quoi ressemble cette décision et ce style de vie?

 

Pour une personne, ça peut être ouvrir son entreprise.

 

Pour une autre, quitter un grand bureau et devenir travailleur à son propre compte (freelancer)

 

Pour quelqu’un d’autre, retourner à l’école et changer de carrière.

 

Ou tout simplement de commencer une carrière. Une carrière qu’il veut réellement poursuivre, non celle qui paye le mieux.

 

Dans tous ces cas, l’objectif est que ça te procure du plaisir. Ce qui importe c’est le chemin et non la destination. Si tu n’as pas de plaisir à apprendre une matière, tu ne vas pas plus l’aimer quand on va te payer pour faire la même chose.

 

L’être humain curieux et motivé développe des capacités extraordinaires. Il devient plus sociable (car il veut apprendre des autres), il devient plus rigoureux (car il veut réellement atteindre des objectifs, pas pour son patron, mais pour lui même), il devient plus sincère (car il veut inspirer la confiance chez les autres afin de travailler avec eux et non être en compétition avec eux).

 

Il devient simplement un meilleur être humain.

 

Et si la terre était remplie de gens comme ça, cela rendrait-il notre monde meilleur? Certainement. Moins de Kevin O’Reilly, plus de Blake Mycoskie (fondateur de Toms). Moins de McDonald’s, plus de restaurants locaux qui travaillent vraiment en tandem avec nos producteurs. Moins de multinationales comme Nestlé qui utilisent les enfants de la Côte d’Ivoire dans les champs de cacao, plus de Geneviève Grandbois qui travaille et respecte ses producteurs d’Amérique Centrale.

 

Revenons à nos moutons. On parlait de nous rendre nous-mêmes heureux. Donc à la base, un but assez égoïste. Mais si en le faisant, on peut avoir un impact positif sur le reste du monde, tout le monde sera gagnant!

 

Comment s’y prendre à présent?

–       Décider du chemin qu’on veut entreprendre (stable VS instable)

–       Quel est le premier mile stone? (Se lancer en affaires? Commencer à peinturer?)

–       Travailler sur soi-même (lire des livres, réfléchir, se remettre en question, etc.)

–       Bien manger, faire de l’exercice et bien dormir.

–       Rencontrer et s’entourer de gens qui partagent ta passion ou ta vision.

 

Comment « nourrir » ta passion et garder la motivation :

–       Sortir de notre zone de confort à travers des activités, des gestes, des conversations. Être toujours ouvert aux changements

–       Aider les autres à réaliser leurs rêves. Tu réaliseras à quel point tout à coup tout le monde t’aide à son tour.

–       Prendre tous les aspects de ta vie en main. C’est toi qui as le contrôle.

–       Écouter des séminaires, lire des livres et des articles sur ce qui te passionne.

–       Entretenir une bonne relation avec la famille et les amis

 

La balle est entièrement dans ton camp. En tout temps. À toi de jouer

 

Jakub

 

the_rest_of_your_life.jpg.scaled500

“Do not go where the path may lead, go instead where there is no path and leave a trail.” Ralph Waldo Emerson

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.