J’irai au bout de ses rêves

J’irai au bout de mes rêves, là où la raison s’achève… Tel que dit par Jean Jacques Goldman, cette réplique façonne le chemin que je mène en ce moment.

Je me souviens il y a quelques années d’un bon ami qui m’a dit : Tu sais Justine, plus tard, j’aimerais changer le monde. À ce moment-là, je lui ai ri au nez et lui ai dit de remettre les pieds sur terre. Je n’aurai jamais cru un jour me dire la même chose. Ayant eu une éducation relativement cartésienne, mon réflexe n’était pas de me dire que tout était possible, sortir des sentiers battus n’était pas envisageable dans ma perception de l’avenir. Cependant, avec le temps, ayant grandi et acquis une certaine maturité, ce qu’il m’a dit a complètement pris son sens. Moi aussi je voulais changer le monde, à mon échelle.

Changer la vie des gens… Changer le monde… Ce n’est pas si compliqué finalement. Il suffit de suivre ses convictions, ses rêves, ses ambitions. Avoir la motivation et le courage de se jeter dans le vide, dans l’inconnu. De tourner le dos à tous ces gens qui vous disent : c’est insensé… tu n’y arriveras jamais. Moi c’est cela qui me pousse encore plus à leur prouver le contraire, que du haut de mes 21 ans, mes ambitions ne sont pas trop grandes, elles ne le seront jamais.

C’est un peu ça changer la vie des gens… leur montrer que l’inconnu ne fait pas si peur et que c’est même très amusant! Finalement, c’est un peu ce que l’on fait à La Tank. L’inconnu, on le rencontre à tous les mois. À plusieurs c’est plus facile de se lancer, d’avoir des idées, de tanker! Mais ce n’est pas le réflexe de tous.

Toi par exemple… Fais-tu ce que tu veux vraiment? Tes études sont-elles passionnantes, inspirantes?

Que tu ne saches pas ce que tu veux faire dans la vie n’est pas le plus important, l’important c’est d’aimer ce que tu fais. Mais ton rêve, celui qui est caché dans ta tête, dont parfois tu as honte parce que tu as peur qu’on te dise qu’il est démesuré. Détrompe-toi. Le rêve commence là où la raison s’achève, qu’il ne soit pas raisonnable est une merveilleuse chose. Suis ce chemin qui t’emmènera vers une vie amusante, sympathique où tu t’entoureras de gens qui auront suivi le même chemin. Tu en inspireras beaucoup, qui prendront la chance de se construire leur chemin de vie.

Finalement, changer le monde, d’une certaine façon, c’est de croire en l’autre qui t’accompagne qui qu’il soit, quel que soit son rêve.

Finalement, croire en soi, c’est croire aussi en l’autre. Qui lui pourra croire en lui, et puis en son voisin.

Finalement, chaque rêve vaut le coup d’être réalisé, peu importe son échelle.

Finalement, rejoins nous du côté obscur, l’inconnu te tend les bras!

Justine

Un commentaire

  1. Rodrigo Gonzalez
    25 avril 2015
    Répondre

    C’est qui le génie derrière cette imagine que tu utilise dans ton article?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.