Le commencement de Jessica

Bien que j’en sois à mon premier mois à La Tank, notre histoire remonte à un peu plus d’un an. Elle débute avec la rencontre d’un faux-boulanger fort sympathique lors d’une rencontre Creative Mornings où j’étais alors bénévole.

mtl_header1

Je l’ai ensuite recroisé dans un parc pour une soirée de réseautage quelques mois plus tard et il parlait de La Tank au milieu d’un cercle formé par des amis et curieux. Jakub de son vrai nom, évoquait La Tank comme un coach de basket qui parle de son équipe, comme un lion qui défend sa meute. La même soirée j’ai fait la connaissance d’une fille hyper cool, Catherine, aussi Polonaise, la jumelle cosmique de Jakub et… Surprise! Elle m’a dit également faire partie de cette famille bien spéciale. Je me suis dit à ce moment-là: « Ça y est, c’est clair que je vais devoir les joindre un jour! » En attendant, je les suivrais sur Facebook et donnerai un peu d’amour à leurs photos qui donnaient envie de partir un week-end au chalet dans le fin fond des bois, de se faire des nouveaux amis, de bien manger et de boire comme des grands!

Un jeudi du mois de décembre alors que je faisais défiler sous mes doigts le fil Instagram d’une de mes boutiques prefs, je vois que la fille qui a fait la vitrine de cette dite boutique (Boucle & Papier) serait sur place pour une séance de pliage de carte de Noël! Malade! Après le boulot je fonce sur St-Laurent où m’attendais chocolat chaud à la menthe, beaux papiers et pleins d’idées-cadeaux. Je m’approche ensuite de cette guerrière de l’origami qui manie l’art du papier replié sur lui-même et on discute un peu. Honnêtement je trouve ça vraiment cool, mais je reste posé. Je fais le tour de la boutique et je vais acheter un cadeau à moi de moi.

booucle-et-papier

Le lendemain matin très tôt je me pointe à la salle de spectacle Fairmount pour entendre Jakub, Justine et Sylvie démystifier La Tank. Dans la file vers la machine à café, j’aperçois Miss Cloudy, l’As de l’origami. Je lui dis bonjour. Elle ne semble pas me reconnaître. Je ne me sens pas offusqué une seconde. Je poursuis en lui évoquant la veille à la papeterie branchouille et lui dit comment j’ai apprécié son travail. Ça y est, ça lui revient. Elle se présente, Pauline. On se revoit le mois suivant pour un café rue Rachel. Depuis ce temps, Facebook nous permet de garder un lien virtuel et je réalise qu’elle fait également partie de La Tank lorsque je publie une vidéo sur Jakub et qu’elle like en commentant : Jakub for President! En effet ce Jakub a pas mal de leadership, c’est quand même lui qui a su nous convaincre de nous rendre à un bazar polonais un dimanche après-midi dans un sous-sol d’église de Côte-des-Neiges. Rien de moins.

Bref, ça s’est révélé être une évidence pour moi qui ai une soif insatiable d’apprendre et de créer. Si certaines des personnes les plus cool que j’ai croisées dans la dernière année font partie de La Tank, il ne manque plus que moi 😉

Jessica

Crédit photo de couverture : Jacinthe Morin

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.