Projet 23 – Origami géant

Mars 2016

Projet: Origami Géant 

Participants: Johny, Jen, Seb, Seb, Fred, Julien, Jakub, Jyce, Melissa, Allan, Caroline, Pauline, Charlotte, Laura, Emy, Stéfanie 

Degré de difficulté:  Most

Dans le cadre du mois de mars, nous nous sommes réunis au GriffinCamp (mention spéciale à Larby et au GriffinCamp pour leur chaleureux accueil !).

Notre défi tel que décidé après le projet de Mixologie était le défi suivant : créer des origamis géants avec comme mentor un membre de la tank, Pauline a.k.a Miss Cloudy. Elle nous a vite fait comprendre que les origamis n’étaient pas aussi simples que dans nos souvenirs d’enfance : coins coins et avions en papiers. En effet, nous nous sommes vite rendu compte que créer des origamis géants allait être un véritable challenge et nous étions bien contents au final d’avoir 5 mercredis au mois de mars plutôt que 4.

Le tout premier mercredi, Pauline a tout d’abord eu la bonne idée de nous faire un mini cours sur l’origami. Petite leçon d’étymologie oblige: le mot origami vient du verbe japonais oru (折る, « plier » ; l’idéogramme vient du chinois zhé, 折, de même signification[réf. souhaitée]) et du substantif kami (紙, « papier », du chinois zhǐ, 紙/纸).995305_1988441924714454_1949367709499438533_n

Après avoir raconté en quelques minutes la découverte de sa passion, elle nous a avoué qu’elle faisait plutôt du pliage. Pour faire simple, l’origami pur est réalisé sans l’aide d’outils, soit 100% à la main contrairement au pliage. De ce fait, elle nous a rapidement montré les outils clés du pliage: un os à plier (oui oui, ça existe et il ne faut surtout pas le négliger !), un exacto, une règle pour la précision et dessiner les traits et une paire de ciseaux pour découper. Apprendre les bases du pliage soit les plis en V soit en montage (pli vers le haut), soit en vallée (pli vers le bas) pour tester notre savoir-faire manuel. Cette séance d’immersion qui s’est révélée être bien plus challenging que nous avions imaginé, nous a permis d’établir les possibilités et les limites de notre projet et nous nous sommes donc mis d’accord de structurer notre mois comme suit : d’abord, s’instruire sur les principes de base de l’origami; puis, décider de l’événement final qui suite à un tour de table c’est arrêté plutôt vite sur l’idée de faire un défilé de mode.

Notre deuxième semaine était consacrée principalement à débattre les idées du défilé de mode avec comme éléments essentiels plusieurs pièces géantes en papier. Nous avons également décidé de séparer le groupe en 3 équipes et après avoir longuement débattu, nous avons décidé de former 3 groupes en fonction de 3 continents: l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie, avant de décider à l’interne de mettre l’emphase sur une région bien précise soit l’Égypte, le Brésil et le Japon. Finalement, comme ça devient une habitude bien appréciée de la Tank, nous avons décidé de combiner défilé de mode et dégustation de bouchées représentantes de ces régions avec quelques drinks pour accompagner le tout. À noter, comme nous avions fait lancer l’invitation pour l’événement de la mixologie un peu à la dernière minute, nous nous sommes entendus sur le fait de l’envoyer plus tôt ce mois-ci et aussi de faire le défilé un samedi afin de permettre à plus de gens d’y assister.

22916130_945106432271452_8499448054376245374_oLa troisième séance a été consacrée à faire des tests, imaginer les pièces pour le défilé et avec comme objectif pour la quatrième séance d’avoir un moodboard afin que Pauline puisse visualiser le tout et voir quels pliages pourraient nous aider.

Quelques boards Pinterest plus tard, Pauline nous est revenue à la quatrième séance avec des idées de pliages pour concevoir nos pièces clés du défilé (environ 2-3 grosses par équipe). Sur du papier brouillon, nous avons donc utilisé la séance pour faire des tests et commencer à faire les origamis en taille réelle. Nous avons réalisé que les papiers brouillons étaient durs à manipuler, que c’était long de faire des grosses pièces et qu’il était primordial de fortifier les coins des pliages pour ne pas que le papier se brise. Enfin, nous avons décidé en équipe du papier que nous voulions pour le résultat final : dimension, couleur, spray paint, paillettes…

Le temps passe vite et la cinquième séance est arrivée beaucoup trop vite. Cette séance a été un trois heures essentiel d’acharnement consacré au pliage. Pour les équipes qui ont eu le temps, cette séance a aussi servi de logistique événementielle : musique lors du défilé, accessoires…

C’est le samedi 2 avril que nous avons clôturé notre mois en grand avec notre défilé de mode intitulé Fold Fashion à la Galerie 203 avec des pliages à l’image d’Isis et d’Osiris, de samouraï et de Geisha en passant par le Carnaval de Rio avec le maire, le Roi Momo et la Reine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce mois-ci nous aura permis de raviver nos souvenirs et bricolages d’enfances avec un grain de patience, de difficulté, de spray paint, de plumes et d’assemblage de plus ! Un gros merci à notre mentor Popo qui offre des ateliers (http://www.misscloudy.com/services/) si jamais notre projet à suscité en vous un désir de plier.

Bref, entre montagnes et vallées, on s’en est bien tiré!

Charlotte

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.